Le Japon pays invité d'honneur

La MJC Pichon aux couleurs du Japon

Pichon no Junigatsu ou décembre à Pichon : tout un mois de programmation consacré à la culture millénaire japonaise qui fait de l’archipel nippon un pays unique, aux contrastes surprenants entre tradition et modernité.

Publié le

Que vous soyez féru d'art, gourmet, amateur de spectacle vivant, avide de découvertes musicales ou accro de voltige, la MJC Pichon comblera vos attentes avec sa programmation aussi festive qu'orientale !

Agenda de la MJC Pichon pendant les Fêtes de Saint-Nicolas 

Trois questions à Paul Ballereau, animateur culturel de la MJC Pichon

Comment est née l’idée de ce mois du Japon ?

Paul Ballereau : Nous avons souhaité nous investir pleinement dans les Fêtes de Saint-Nicolas à travers la mise à l’honneur du jumelage entre Nancy et la ville japonaise de Kanazawa. La programmation que nous proposons s’inscrit dans la continuité des activités proposées par la MJC comme la calligraphie ou le haïku. Ce sera également l’occasion de découvrir la culture nippone à travers la gastronomie, l’œnologie ou l’histoire de l’art. Et puis, je suis un passionné du Japon que j’ai découvert lors d’un chantier volontaire international dans le domaine environnemental. J’y ai rencontré Junpei Kanazashi, maître artisan spécialisé dans la fabrication traditionnelle de papier.

Justement Nancy-Washi, du nom du papier japonais, n’est-il pas l’un des projets phares ?

PB : Cette aventure collective s’articule autour de la renouée du Japon, une plante, importée au 19e siècle  pour ses qualités ornementales, désormais invasive. Nous travaillons avec la SPIGEst (Synergie Plantes Invasives Grand Est) et l’ENSAIA (École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires) à la définition d’un protocole afin de rendre pérenne la fabrication d’un papier local, s’appuyant sur les techniques japonaises. Du 26 au 29 novembre, nous proposons des démonstrations dans la salle d’exposition. Et nous convions toutes les personnes intéressées à une conférence le 29 novembre à 18h30.

D’autres expositions sont-elles programmées ?

PB : Du 1er au 22 décembre, nous présentons des estampes d’Hokusai et Hiroshige prêtées par le Centre européen des études japonaises d’Alsace à Colmar, accompagnées de photographies, d’objets en papier japonais et de sculptures. À l’occasion du vernissage, le 5 décembre à 18h30, les visiteurs assisteront à des démonstrations de raku, de calligraphie et à la fabrication de clochettes traditionnelles en verre. Il faut également souligner que la façade du bâtiment sera entièrement transformée pour offrir un réel dépaysement.

Situer