Portraits 2019, Ils soutiennent la Saint Nicolas

Jean-Marie Noël, Ligue Grand Est de Handball

Un hiver plein de challenges pour le Président de la Ligue Grand Est de Handball qui, outre la préparation du championnat d’Europe de handball féminin qui se tiendra à Nancy, s’est investi dans les Fêtes de Saint Nicolas.

Publié le

A 65 ans, l’ancien joueur de haut niveau se réjouit de réunir à Nancy, pendant 15 jours, de « gros calibres », selon ses termes et d’accueillir le match d’ouverture avec les Bleues le 29 novembre. Un tiers des matchs de l’Euro se tiendra à la salle Jean-Weille en décembre 2018.

Pourquoi participer aux Fêtes de Saint Nicolas ? Pour ce meusien d’origine, c’était une évidence. « La Saint Nicolas, c’est notre vie, à nous Lorrains, c’est notre histoire, notre culture. Cela a du sens », explique-t-il. « Je revois cette photo de jeunesse sur laquelle je pose à côté du Saint Nicolas », se souvient le colosse dont l’émotion est restée intacte à l’évocation de ces souvenirs. « Il n’y avait pas de Père Noël mais un Saint Nicolas qui allait de famille en famille dans notre petit village de 100 âmes ».

Etre présent lors de cet événement, c’est aussi une façon de faire renouer les jeunes avec le handball à travers des animations place Charles III. Même si la fédération compte aujourd’hui près de 40.000 licenciés sur toute la région Grand Est, Jean-Marie Noël en est convaincu : « C’est vers les jeunes que l’on va poser les bases ».

Bien sûr il y a l’Euro 2018 et la nécessité de remplir la salle Jean-Weille pendant 15 jours mais, au-delà de cet événement qui est selon son instigateur « tout sauf un coup d’éclat », Jean-Marie Noël espère avant tout permettre à tous les jeunes de découvrir le handball. « Les yeux des enfants, ronds comme des billes et brillants de bonheur, lorsqu’ils viennent d’assister à un match de hand, c’est la plus belle des récompenses pour un dirigeant », déclare-t-il.

Pour lui, le handball, c’est « du jeu et de la fête, de la convivialité ». « La convivialité vient se greffer sur le jeu », affirme-t-il. Rien d’étonnant donc à ce que la ligue Grand Est de Handball s’implique dans les festivités de Saint Nicolas de Nancy. Car regarder passer le char de saint Nicolas, c’est un peu comme assister à un match dans des gradins : « On se retrouve en famille et c’est la fête ! ».

www.grandesthandball.fr 

Informations annexes au site