Caméo

Aline Rolland, Directrice

Du rêve, de l'émotion, des rires, des larmes, de l'émerveillement, voilà comment on pourrait résumer l'histoire du bon Saint Nicolas. Mais c'est aussi ainsi que l'on peut parler du cinéma, et bien sûr, du Caméo, l'acteur principal du cinéma d'Art et d'Essai de Nancy !

Publié le

Pour tous les amateurs de cinéma d'Art et d'Essai nancéiens, s'il est des lieux incontournables, ce sont bien entendu les deux cinémas Caméo, Commanderie et Saint-Sebastien, dans les huit salles desquels on peut voir des films exigeants ou populaires, mais toujours en version originale. Concernant le cinéma jeunesse, la programmation des lieux est aussi exigeante, laissant les grosses productions aux réseaux plus commerciaux et se concentrant sur des œuvres moins connues, mais toujours de qualité. En plus de ces choix artistiques et esthétiques, le Caméo participe au dispositif Écoles et Collèges au cinéma en tant qu'organisateur local, dispositif existant depuis 25 ans. Mais le complexe cinématographique propose également des avant-premières dédiées aux plus jeunes, comme ce fut le cas l'été dernier pour la dernière œuvre de Michel Ocelot, Dilili à Paris, en coordination avec le Festival Klap Klap!

C'est d'ailleurs en tant que puissance accueillante de ce festival du court-métrage de la jeunesse et comme acteur majeur de la vie culturelle du centre-ville que le Caméo a souhaité rentrer en partenariat avec la Ville de Nancy pour célébrer les Fêtes de la Saint Nicolas. Toujours en accord avec les animateurs du Festival Klap Klap, cette année encore, les plus jeunes des cinéphiles seront reçus au Caméo pour participer aux ateliers de création d'un court-métrage, court-métrage diffusé aux parents de ces réalisateurs en herbe dès sa production ! Et nos jeunes artistes seront bien traités au sein du Caméo, avec le goûter nécessaire à leur créativité !

La Saint Nicolas, pour Mme Aline Rolland, qui n'est pas d'origine nancéienne, c'est à la fois la féérie des rues décorées, la magie du défilé, la Place Stanislas envahie par la foule et aussi la sensation d'être un glaçon en rentrant chez soi, tant on s'est laissé prendre par l'ambiance en oubliant la météo !

Informations annexes au site