Festival Klap Klap

Jean-Luc Nicolle, fondateur du festival

C'est sous les applaudissements que nous accueillons le bon Saint Nicolas à Nancy, et les applaudissements, c'est exactement ce que déclenche le Festival Klap Klap !

Publié le

Né en 2010 à la MJC Desforges, le Festival Klap Klap, festival du cinéma jeune public, est fait pour et par les enfants ! Car c'est dans ce cadre idéal que de jeunes réalisateurs en herbe vont pouvoir réaliser des courts-métrages, selon leurs goûts et leurs envies, avec l'aide d'adultes passionnés et de professionnels reconnus. En 2018, lors de la dernière édition, les participants ont, par exemple, eu la chance de rencontrer le réalisateur Michel Ocelot, créateur de Kirikou, d'Azur et Asmar et du récent Dilili à Paris ! Le festival fait partie du dispositif Cinéma Jeune Public qui coordonne l'initiation des plus jeunes à la création cinématographique. Klap Klap travaille en coopération avec l'association Art-Tung, pour développer encore et toujours son retentissement auprès des plus jeunes.

Depuis quatre ans, le Festival Klap Klap, accueilli par le Caméo, est partenaire de la Ville de Nancy pour les Fêtes de la Saint Nicolas. En faisant découvrir l'histoire du bon Saint, en la revisitant avec les jeunes esprits, en cherchant à animer sur l'écran la légende de Saint Nicolas, Klap Klap donne envie du mouvement à cet illustre personnage, lui qui connait une large diffusion écrite mais quasiment aucun expression filmée. Alors, en cette année 2018, où le Japon est à l'honneur, il ne faudrait pas s'étonner de peut-être voir notre personnage favori prendre les traits des mangas et de la Japanimation, car son mythe dépasse les frontières culturelles. C'est une affaire à suivre…

Le fondateur du Festival, Jean-Luc Nicolle se souvient que dans ses Vosges natales, la célébration de la Saint Nicolas connaissait une certaine désaffection. Aussi, avec d'autres jeunes de sa ville, il a relancé la fête et le défilé et il se rappelle avec émotion et plaisir du premier d'entre eux, pendant lequel il incarna Saint Nicolas et durant lequel, visitant la maison de retraite locale, il emplit de joie sa grand-tante, fière d'être ainsi l'aïeule du héros des Lorrains !

Informations annexes au site