Fléville-devant-Nancy

Alain Bort – Vice-président et Secrétaire du Comité des Fêtes

Publié le

C’est tout simplement magique !

Monsieur Bort, vous avez découvert les Fêtes de Saint-Nicolas sur le tard, expliquez-nous.

Je ne suis pas originaire de Lorraine mais de Corrèze où saint Nicolas est « inconnu au bataillon » comme on dit. Alors imaginez ma surprise, lorsque je suis arrivé ici, mes enfants n’étaient alors âgés que de cinq-six ans. Ce fut une belle découverte mais cela fait quand même tout drôle de se rendre compte que la Saint-Nicolas est plus importante que Noël ! Au début, nous n’offrions pas de cadeaux à nos enfants à la Saint-Nicolas ; nous n’avions pas encore compris ce que ces fêtes signifiaient ici. Nos gamins ne comprenaient pas pourquoi leurs camarades en avaient, et pas eux. Alors petit à petit, ma femme et moi, on s’y est mis. Ce sont finalement nos enfants qui nous ont conduit à adopter cette belle tradition, pour notre plus grand plaisir d’ailleurs !

A l’époque, nous ne connaissions pas trop le Défilé. Comme je voyageais beaucoup pour mon travail, j’appréciais de rentrer à la maison et de poser mes valises. Le Défilé, je l’ai découvert sur le tard lorsque j’ai été en retraite. J’avais plus le temps ; c’est à ce moment-là aussi que je suis rentré au Comité des Fêtes et que je me suis engagé dans « l’équipe de bricoleurs », nom donné à notre petit groupe de bénévoles chargé de la construction du char et du Défilé. Et je vous avoue que je suis emballé de participer, c’est formidable et vraiment passionnant !

Comment vous organisez-vous pour construire le char ?

Notre Comité des Fêtes compte 18 personnes, moitié en activité, moitié en retraite, avec quelques jeunes mais très peu. Il y a quelques années, l’ancien Président a décidé de créer « une équipe de bricoleurs », indépendante des services techniques de la mairie, pour construire le char. Dans notre petit groupe de dix, nous sommes tous retraités, âgés de 64 à plus de 80 ans, avec des cordes différentes à nos arcs : ancien sapeur-pompier, électricien, ouvrier, cadre… tout un panel de profils mais une bonne entente entre nous !

Après avoir pris connaissance de la thématique du défilé communiquée par la Ville de Nancy, je demande son avis au groupe et ensemble, on va déterminer le sujet de notre char.

Cette année, on fait le choix du « Trône des héros », nos héros étant le roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde et Merlin bien sûr ! On veut mettre en valeur la légende de ce super-héros qu’est le roi Arthur, symbole de force, de courage et de générosité. Les enfants vont forcément le reconnaître !

Après le choix de la thématique, on se lance avec entrain dans la réalisation à proprement parler et moi, je fais « la passerelle » entre « l’équipe des bricoleurs », le Comité des Fêtes et les services techniques qui nous hébergent et nous mettent à disposition le matériel.

Pour les décors et la peinture, on peut compter sur l’aide de l’association « Arts et Nuances » qui donnent des cours de peinture dans notre commune. Cinq personnes viennent en renfort pour peindre et décorer le char. Ce sont des artistes qui maîtrisent leur sujet et on leur fait confiance à 100 %. Heureusement qu’ils sont là ! C’est aussi cela la Saint-Nicolas, l’entraide ! 

Un dernier message en guise de conclusion ?

On a hâte de participer au Défilé à Nancy. Il a une consonance vraiment particulière. On est vraiment fier de présenter ce qu’on a réalisé et ça fait vraiment plaisir de voir la population contente.

C’est que du bonheur de voir les yeux qui brillent et les enfants en extase devant nos chars ! Pour moi, qui n’étais pas de la région, c’est tout simplement magique ! Et il faut que cela dure !

Informations annexes au site