Jarville-la-Malgrange

Alain Chaudron – Peintre au Centre technique municipal

Publié le

Cette ambiance, cette féerie, c’est la fête !

Monsieur Chaudron, la fabrication des chars à Jarville est-elle confiée au centre technique de votre commune?

Tout à fait. A Jarville, nous n’avons pas de Comité des Fêtes, ni de bénévoles. Tous ceux qui travaillent sur le char sont des agents municipaux. Nous sommes six au total : deux peintres, un menuisier qui s’occupe de toute la structure bois, un serrurier en charge de tout ce qui est métallique, un électricien et une personne supplémentaire, la responsable des serres, qui vient en renfort et qui coordonne le tout.

Pour ma part, cela fait trente ans que je fabrique des chars. J’ai vu les équipes évoluer et les choses changer. A l’époque, c’était un truc de malade. On avait des plans très détaillés car la personne qui animait l’équipe nous sortait des dessins industriels extrêmement précis. Il faut dire qu’il travaillait dans le privé et cela faisait partie de son job.  Maintenant, c’est différent. On n’a jamais de plan bien établi ; on ne travaille que sur des photos, « dans la dimension » c’est-à-dire à « l’oeil ». Comme Patricia est très créative, elle a de bonnes idées. J’aime bien la thématique qu’on a choisie cette année car elle fait passer un message.

Un message, lequel ?

Pour nous au Centre technique municipal, il est important de recycler au maximum et de tout trier. Pour certains agents, c’est même devenu une priorité dans la vie de tous les jours. Alors comme c’est important pour nous et que c’est essentiel pour l’avenir, nous avons voulu faire passer le message pour que tout le monde se sente concerné et se mette à recycler.

Ainsi est né « Monsieur Super-Recyclo », notre super-héros, accompagné de son épouse, pour symboliser l’autre thématique, l’amour. Si nous avons encore un peu de temps pour les créer, il y aura aussi peut-être leurs enfants, une belle famille imaginée dans son quotidien et concernée par le recyclage.

Nos personnages et les décors sont créés de toutes pièces à partir de matériel recyclé évidemment. La maison comptera à elle seule pas moins de 800 bouteilles en plastique récupérées par les uns et les autres. La voiture sera réalisée avec un bidon d’huile, la balançoire avec un touret en bois d’électricien, les deux bancs du jardin également dans des bidons. Nous utilisons aussi au maximum des matières naturelles comme le bois ou le roseau. Notre objectif est de sensibiliser les spectateurs lors du Défilé et qu’ils comprennent notre message.

A propos du Défilé, est-ce que vous y participez ?

Je suis comme qui dirait un fan du Défilé à Nancy. J’y vais en tant que spectateur car accompagner le char dans le cortège est réservé à nos chefs. Moi, je ne manquerais pour rien au monde ce Défilé. C’est tellement spectaculaire ! Et cette ambiance, cette féerie, c’est la fête ! En plus, ça donne plein d’idées de voir le travail des autres. C’est vraiment agréable et je passe un très bon moment. Cela me plaît beaucoup.

Pour nous, Lorrains, les Fêtes de Saint-Nicolas sont très importantes. On a toujours « baigné » dedans ! Dans chaque maison, dans mon enfance, il y avait une carotte pour l’âne de saint Nicolas. Certes, c’est une légende, mais il est et restera toujours notre saint patron.

Informations annexes au site