Essey-lès-Nancy

Fabrice Blondelet - Président du Comité des Fêtes

Publié le

Il est essentiel que la tradition perdure.

Quand on arrive dans la cour et dans le bâtiment des services techniques d’Essey-lès-Nancy, on découvre des tas de trésors !

Rires – Effectivement, il y a autour de nous, tout plein d’objets insolites : des chaises, des morceaux de ferraille, de polystyrène, des emballages carton mais à y regarder de plus près, on découvre encore autre chose : de belles affiches de saint Nicolas, un bras de Poséidon, un gâteau gaulois, un Monsieur Monopoly peint sur un contreplaqué, une affiche avec Miss Grand Nancy, des croquis de char et que sais-je encore...

Dans la cour, s’amassent de nombreux objets « glanés » çà et là par les équipes techniques car nous sommes les « rois de la récup » à Essey. Nous collectons un maximum de matériel susceptible de nous être utile dans un avenir plus ou moins proche, pour réparer, transformer ou bien encore construire un décor, peu importe…

Notre char du Boucher a lui-même été récupéré auprès de la Ville de Nancy dans les années 80 par Henry Thiébault qui a créé le Comité des Fêtes. On l’a un peu « customisé » comme disent nos jeunes d’aujourd’hui.

Quant au bras, au gâteau et autres, il s’agit tout simplement de morceaux de chacun des chars que nous avons construits.

Il était fait mention tout à l’heure de la malle aux souvenirs à Nancy, eh bien, c’est en quelque sorte la malle aux souvenirs du Comité des Fêtes d’Essey. Mais il y a tout plein d’autres objets encore : des photos mais aussi des dessins d’enfants que nous a confiés saint Nicolas (clin d’oeil) et dont nous sommes très fiers.

Regardez ceux de l’an passé, ne sont-ils pas mignons ? Il faut savoir qu’ici à Essey, lorsque saint Nicolas se déplace dans les écoles et dans les deux crèches, avec son âne Grisou, chaque enfant lui a préparé un dessin ainsi qu’une carotte et une pomme, pour Grisou bien sûr, c’est un peu notre tradition.

On parlait également tout à l’heure d'un appel à contribution pour votre malle aux souvenirs qui rayonne sur un territoire beaucoup plus vaste que Nancy.

Permettez-moi de vous confier, au nom de saint Nicolas, ces dessins d’enfants, nous serions très heureux qu’ils viennent compléter cette malle, symbole de notre patrimoine collectif. Par contre, cette pochette « s’appelle reviens », comme on dit chez nous.

Sur le mur figure un joli croquis dessiné à la main, serait-ce une esquisse du char de cette année ?

C’est exact. Je vous présente "Le coup de foudre".

Pourquoi le coup de foudre et pourquoi cette représentation peu ordinaire d’une fusée avec deux jeunes astronautes à son bord et des anges tout autour du char ?

Eh bien , nous avons souhaité répondre aux deux thématiques imaginées cette année, à savoir les super-héros et l’amour.

Notre fusée rappelle celle de Tintin, mais avec des coeurs et aux couleurs rose et blanc ; nos deux enfants astronautes sont nos super-héros car aucun enfant à ce jour ne s’est envolé dans une fusée, sauf nos deux jeunes ; l’amour est présent au travers des coeurs et des couleurs que nous venons d’évoquer mais aussi au travers de ces Cupidon, Dieu de l’Amour qui graviteront autour du char.

On a choisi une fusée car elle fait référence à l’univers BD et elle parle à tout le monde, aussi bien aux enfants qu'aux adultes qui aiment bien aussi qu’on les ramène vers leurs lectures d’adolescence, quand ils avaient 15-16 ans et puis, « l’amour, c’est aussi rapide qu’une fusée, ça peut aller parfois très vite, très, très vite. »

 

 

Que pensez-vous des Fêtes de Saint-Nicolas ?

Les Fêtes de Saint-Nicolas, on les adore. C'est un moment festif entre tous et nous, les bénévoles, avons à coeur de répercuter ce qu'on a vécu dans notre jeunesse. Il est essentiel que la tradition perdure car elle apporte quelque chose dans nos vies, des bases d'une certaine façon, des valeurs aussi, de partage, de respect, de bienveillance...

Informations annexes au site