Pulnoy

Jean-Pierre Burger – Président du Comité d’Animations et de Loisirs

Publié le

Pour l’ensemble des bénévoles, c’est une forme de reconnaissance de leur travail.

Comment se déroule la conception de votre char ?

C’est assez simple en fait comme déroulé. Il faut savoir qu’en 2017, la Ville de Nancy nous a donné les thématiques des trois années à venir, soit 2017, 2018 et 2019, chaque thématique étant confirmée, dans sa version définitive, un an avant le défilé.

En juin, nous avons arrêté la déclinaison du thème pour Pulnoy, à savoir « CAL le pompier », petit clin d’oeil à un héros très connu des petits, Sam le pompier, et à notre CAL à nous (ndlr : Comité d’Animations et de Loisirs) ! Nous voulions intéresser les enfants, adopter des couleurs vives pour notre char et mettre également en avant les enfants de la commune qui « se battent » tous pour aller à Nancy, façon de parler bien sûr !

Comme nous avons deux personnes qui dessinent très bien dans l’équipe, elles ont donc élaboré, chacune de leur côté, un plan durant l’été. En septembre, nous nous sommes réunis et avons donc fait un mix des deux projets qui a été ensuite validé par l’ensemble de l’équipe. Pour la mise aux normes, nous avons repris le tout sur papier millimétré.

Ensuite, nous nous sommes lancés dans la construction. Tous les samedis pendant trois mois et parfois le soir la dernière semaine, huit à dix personnes s’affairent pour la découpe du bois, l’assemblage, les ajustements, la peinture, l’éclairage, la sono etc... Cela représente approximativement 600 heures de travail !

Chaque année, après avoir démonté le char, nous récupérons des éléments de l’an passé (bois, guirlandes…) et utilisons des produits plus écoresponsables : petit groupe électrogène, éclairage led… 

Vous disiez tout à l’heure que les enfants « se battent » pour participer au grand Défilé de Nancy.

Oh, il n’y a pas que les enfants qui veulent y aller, les grands aussi ! Pour l’ensemble des bénévoles, c’est une forme de reconnaissance de leur travail et de leur investissement sur ce projet, des heures consacrées à la construction, bien souvent au détriment de leur vie personnelle car, même s’ils sont retraités majoritairement, ils ne sont guère disponibles pour leur entourage durant cette période.

Les enfants et petits-enfants des bénévoles payent en quelque sorte leur contribution à la construction du char, c’est la raison pour laquelle ils sont privilégiés pour faire le Défilé. C’est notre manière à nous de les remercier. 

Pour parler plus spécifiquement du Défilé, il représente l’aboutissement des manifestations de Saint-Nicolas. L’arrivée place Stanislas est tout simplement grandiose ! Cette magie de Saint-Nicolas, on ne la raterait pour rien au monde malgré le fait que, parfois, le Défilé peut paraître un peu long pour les enfants sur le char !

Les Fêtes de Saint-Nicolas semblent vous tenir particulièrement à coeur. Cet engouement est-il lié à votre engagement depuis 5 ans au sein du CAL ?

Oh que non ! La Saint-Nicolas fait partie de mes doux souvenirs d’enfant. A l’époque, comme papa travaillait à la Mairie de Nancy, j’allais à la salle Poirel assister à un beau spectacle avec les autres enfants. Ce cadre si majestueux, cette ambiance si particulière, tout nous changeait des « salles de curé » et du cinéma. C’était fabuleux. Je me souviens aussi de la distribution des bonbons et même d’un jeu de tombola avec des lots que nous n’avions pas le droit de toucher avant l’instant T. On ne se moquait pas de nous.

La Saint-Nicolas, c’est une belle histoire, celle d’un personnage majestueux qui attire l’oeil et qui fait rêver !

On a, je pense, un devoir de mémoire pour que les Fêtes et la Légende perdurent à travers le temps. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de reprendre la présidence du Comité Animations et Loisirs après le départ de mon prédécesseur.

Informations annexes au site