Houdemont

Maryvonne Fournier – Secrétaire du Comité des Fêtes

Publié le

On s’amuse comme des gamins.

 

 

Madame Fournier, en tant que Secrétaire du Comité des Fêtes d’Houdemont, que pouvez-vous dire de l’équipe en place et de la construction du char dans votre commune ?

Notre Comité des Fêtes compte 22 personnes au total, tous adultes et majoritairement retraités. La moyenne d’âge est de 68 ans. Une dizaine de personnes travaillent à la construction du char de manière très assidue, épaulés par cinq femmes bénévoles qui confectionnent les costumes chaque année. Si je devais vous donner quelques chiffres significatifs liés à la réalisation du char, j’ajouterais : 2000 euros de budget seulement et 800 heures de travail tout de même !

Notre équipe s’est créée après la mort de Christian Broust qui était responsable du char jusqu’en 2015. Véritable artiste, il oeuvrait seul sur le projet, de la conception jusqu’à la réalisation. Nous étions en quelque sorte « ses petites mains ». En 2015, il a fallu se retrousser les manches et changer de cap. Une autre artiste a pris le relais mais sous une autre forme. Toujours en activité (elle est artisan décoratrice de vitrines), elle a pris en charge le projet du char (maquette et proportions) et nous, sa réalisation.

A part elle, aucun d’entre nous n’a de relation avec les corps de métiers concernés (découpe de bois et de polystyrène, électricité…). Nous faisions, en effet, partie, dans une vie antérieure, d’un centre de recherches, de la sécurité sociale, du conseil général, de la poste et du corps médical, enfin, rien à voir avec ces métiers-là. Mais je dois dire que nous nous en sortons plutôt bien.
Saint Nicolas, personnage de rassemblement, fêté dans un grand nombre de pays d’Europe (Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse, Pays-Bas, Russie, Pologne, Autriche et d’autres encore) est notre point de ralliement, nul besoin de l’expliquer !

Parlez-nous maintenant de la thématique retenue par l’équipe justement.

Nous avons préféré la thématique de l’amour à celle des super-héros. A l’évocation de l’amour, les idées ont fusé de toutes parts : « Tristan et Iseult », « Roméo et Juliette », « Pierrot, Colombine et Arlequin », ces derniers associés à la chanson « Au clair de la lune ».

Et puis, une semaine après, il y a eu l’incendie de Notre-Dame de Paris qui nous a tous bouleversés. Forcément, « Esmeralda et Quasimodo » de Victor Hugo sont apparus dans la liste des sujets potentiels. Le débat a été assez ardu. Mais finalement, après moult échanges, c’est « Pierrot, Colombine et Arlequin » qui a été retenu.

Notre char sera donc divisé en deux parties : sur la première, on retrouvera Pierrot, son écritoire et la lune. Sur la seconde, Arlequin dans sa maison. Les deux parties seront séparées d’un rideau noir. Et notre Colombine « vadrouillera » entre ces deux univers et ces deux personnages entre lesquels « son coeur balance ».

Autour du char, dix autres Pierrot et cinq Colombine défileront aux côtés des trois adultes sur le char. Pour la première fois et à la demande de la Ville de Nancy, dans un souci de meilleure visibilité des organisateurs, chaque groupe de bénévoles adoptera un même signe distinctif. Pour nous, ce sera un joli bonnet blanc et noir, spécialement tricoté à la main par nos bénévoles.

Un dernier mot sur le Défilé de Nancy.

Lorsqu’on défile à Nancy, on se retrouve et on s’amuse comme des gamins. On « fait les zouaves », si vous me permettez l’expression. On retrouve notre âme d’enfant.

Tant qu’on est alerte, sur nos deux jambes, on a envie de se bouger, de participer à ce grand moment festif. On sort de notre cadre ordinaire et on s’expose. On y va pour se faire plaisir avant tout, pas pour les compliments. C’est une grande fierté d’y participer et on ne manquerait les Fêtes de Saint-Nicolas pour rien au monde ! Je me souviens même, il y a trois ans, j’avais voulu faire « mon élégante » en portant des bottes lisses et par malchance, il y a eu du verglas à Houdemont. Je suis tombée une première puis une deuxième fois. Eh bien, cela ne m’a pas empêchée de défiler avec l’orthèse !

Le grand Défilé à Nancy, c’est aussi la présence de beaucoup d’étrangers, de gens qui ne viennent pas de Nancy et ça, c’est super ! Tout comme l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco qui est en cours ! C’est fantastique et très positif pour notre territoire et une grande satisfaction pour nous tous !

Informations annexes au site